06 80 17 73 72
Suivi de séances cliquez ici pour vous connecter

LA MUSICOTHÉRAPIE

« La musicothérapie est ainsi une pratique de soin, de rééducation et de soutien qui emploie comme médiateur la musique et le sonore sous toutes leurs formes. »

Cette médiation est un soutien à la relation, elle facilite l’expression des émotions et permet d’ouvrir ou de restaurer la communication, dans le registre tant verbal que non verbal. Elle peut améliorer également des symptômes physiques.

La musicothérapie s’appuie sur les liens étroits entre les éléments constitutifs de la musique et l’histoire du sujet. La musique est composée de sons, de mélodies, de nuances et de rythmes.

Or, toute notre organisation de vie, dans notre corps biologique et dans notre relation avec les autres, est basée sur des cycles rythmiques et synchroniques qui se mettent en place dès notre vie intra utérine. Rythmes et synchronie sont nécessaires à notre équilibre mais encore faut-il avoir les capacités suffisantes pour orchestrer harmonieusement nos pensées et nos mouvements.

La musicothérapie est une thérapie à part entière qui permet de mieux réguler nos rythmes fondamentaux et de remettre en synchronie, des mécanismes parfois accidentés, rouillés ou endormis.






APPLICATIONS & INDICATIONS

« Les applications et indications de la musicothérapie sont nombreuses, elles vont de l’amélioration des troubles psychiques et physiques au simple besoin de se relaxer, de se déstresser et de retrouver de l’harmonie et de la synchronie à la fois en interne et avec son environnement. »

Améliorer l’humeur

Plusieurs études indiquent que la musicothérapie peut contribuer à améliorer l’humeur, et ce, auprès de diverses populations...

Lire la suite

Réduire l’anxiété

La littérature scientifique qui porte sur l’efficacité de la musicothérapie pour réduire l’anxiété est abondante. Publiée en 2002, une analyse de six...

Lire la suite

Contribuer au
soulagement de la douleur

De nombreux articles, dont plusieurs revues de la littérature scientifique, ont été publiés au sujet du soulagement...

Lire la suite

schizophrénie :
Améliorer la qualité de vie

Des résultats d’essais cliniques, publiés en 2005, indiquent que la musicothérapie peut contribuer à améliorer...

Lire la suite

Contribuer au soulagement
des symptômes de l’autisme

Des études ont fait état des effets positifs de la musicothérapie auprès des enfants et des adolescents...

Lire la suite

Améliorer le sommeil

Les effets apaisants d’une musique douce – instrumentale ou chantée, enregistrée ou en direct – ont été observés à tous les âges de...

Lire la suite

amélioration
des soins néonataux

La musicothérapie occupe une place de plus en plus grande dans les soins administrés aux nourrissons et...

Lire la suite

Contribuer au soulagement
de symptômes liés à la démence

Des études ont fait le point sur les avantages que semble offrir la musicothérapie aux personnes...

Lire la suite

Maladie de Parkinson :
Améliorer la coordination

D’après quelques données probantes, la musicothérapie, utilisée seule ou avec la physiothérapie, peut contribuer...

Lire la suite

Réduire les médicaments

Les résultats de divers essais cliniques, randomisés ou non, laissent croire que la musicothérapie pourrait contribuer à diminuer les doses de morphine...

Lire la suite

Contribuer à améliorer
l’activité physique et cognitive

Les résultats de nombreuses études révèlent que la musicothérapie permettrait une amélioration...

Lire la suite

Soulager LES symptômes
de la dépression

L’analyse de cinq études cliniques a montré que la musicothérapie pourrait être efficace dans le soulagement...

Lire la suite




Autres indications

Des études ont été publiées sur les effets positifs de la musicothérapie dans le traitement de divers troubles de santé mentale 100-104 ou de difficultés d’apprentissage 105, du syndrome de Rett106, de la dyslexie 107, des nausées ou des vomissements postopératoires108, de la sclérose en plaques109, des personnes souffrant de problèmes cardiaques17, 110-113 et de la fibrose kystique114, 115. La musicothérapie pourrait aussi aider à exprimer des émotions liées au deuil 116-118, à l’apprentissage d’une seconde langue119 et à la réadaptation sociale des anciens toxicomanes ou alcooliques120, 121. Les effets de la musicothérapie ont également été évalués auprès des femmes enceintes à haut risque122 ou durant l’accouchement 54, 123-128.

Contre-indications et risques

Les risques associés à la musicothérapie sont quasiment inexistants et relèvent du bon sens. Cela dit, il est possible que certains patients, dans des conditions particulières, soient influencés négativement par certains types de musique – comme le heavy metal ou le hard rock – et se retrouvent, par exemple, dans un état d’excitation non désiré105. Évidemment, le volume sonore doit être approprié et adapté aux circonstances et aux participants à la thérapie12, 64.






LES DIFFÉRENTES TECHNIQUES

Il existe différentes techniques de musicothérapie, adaptées aux populations concernées :
la musicothérapie peut être réceptive ou active, selon les objectifs thérapeutiques à atteindre.
Lors d’une même séance, les deux techniques sont souvent utilisées et mélangées.

EN MODE « RÉCEPTIF »

L’écoute de la musique peut stimuler l’énergie créative et aider à accroître la concentration et la mémoire. La musique peut aussi faire surgir des émotions, parfois oubliées ou profondément enfouies. Le thérapeute pourra utiliser ces émotions pour enrichir la démarche thérapeutique, et mettre de nouveau la musique à contribution. Des montages sonores sont spécialement conçus en studio d’enregistrement par le musicothérapeute à partir de musiques et d’ambiances sonores pour travailler avec les participants de tous âges, dans un but précis.

EN MODE « ACTIF »

La musicothérapie « active » facilite l’expression de soi. Les sujets sont invités à produire eux-mêmes de la musique, à l’aide d’instruments, de leur voix ou de percussions corporelles. La musicothérapie « active » facilite l’expression de soi. Les sujets sont invités à produire eux-mêmes de la musique, à l’aide d’instruments, de leur voix ou de percussions corporelles. La musicothérapie « active » facilite l’expression de soi. Les sujets sont invités à produire eux-mêmes de la musique, à l’aide d’instruments.